Symboles Celtiques

Le triskel positif, symbole universel celte

triskel positif


Le triskel positif se présente avec trois branches en spirale. Quel est ce symbole répandu et si puissant dans la tradition celtique ? Sur la pierre, gravé dans le bois, en bijou d’argent, il est aujourd’hui le maître incontesté de la symbologie celtique. Il se dit aussi triskell, triskèle, triscèle ou triquètre.

Nous allons voir pourquoi il est est représenté avec deux sens différents, et ce que ça change dans sa signification. Ensuite, on vous rappelle ses multiples significations et son histoire.

Le sens du triskell, c’est important ?

  • Certains disent que non, que de toute manière, c’est une représentation d’un trèfle, point final.
  • D’autres suggèrent que le sens dextrogyre ou sénestrogyre (c’est tout de même formidable de les placer !) donc que le sens vers la droite ou la gauche, est hors de propos, car en déplaçant notre regard au-dessus ou en dessous du triskell, il change, logiquement, de sens.
  • Pour les autres, si les roues tournent à droite, le triskèle est un symbole diurne, un signe de paix. À l’inverse lorsque le triscèle tourne à gauche, il annonce l’interdiction, le refus, la guerre.

La définition et l’histoire du triskel positif

Ce symbole de la Bretagne, a sa traduction bretonne par « trois rayons ». Étymologiquement, le triskèle vient du grec triskelês et veut dire « à trois jambes ». Mais ce qui nous intéresse est de savoir qu’un triskell positif, c’est une histoire de rotation des spirales, qui peut varier.

Voici son épopée à travers les siècles :
– frappé sur une monnaie turque, il voyage à travers le monde ;
– pendentif au cou des élégants Celtes, il décore les épées des guerriers de La Tène dès le Ve siècle av. J.-C. ;
– puis il s’évapore quelques siècles ;
– il passe dans l’art mérovingien, à la fin du VIe siècle ap. J-C.
– on l’aperçoit au Moyen-âge en Irlande dans des manuscrits religieux ;
– il devient emblème national de la Sicile, puis de l‘Île de man (1266) ;
– au XIXe siècle, enfin, il fait une entrée remarquée et finit par devenir un symbole de la Bretagne, par le biais du renouveau celtique, puis au cours des seventies avec la diffusion de la musique celtique.

La richesse symbolique du triskell

Le triskel positif évoque la force, l’harmonie et le mouvement perpétuel par ses trois branches qui se relient en spirale vers le centre. C’est aussi une référence à la cosmologie des druides, si on attribue le mouvement dynamique des spirales à celui des astres dans l’univers.

Mais c’est dans le concept de la trinité (trois éléments) que sa portée symbolique est la plus profonde. Les interprétations se bousculent dans la mythologie celtique :

  • un certain nombre de Dieux vont par trois et possèdent trois attributs ;
  • dans la quête du Graal, trois objets doivent être trouvés par trois chevaliers ;
  • trois mondes dans la religion, Abred, Gwenved et Keugan ;
  • trois druides primordiaux ;
  • trois déesses de la guerre ;
  • trois Macha de la mythologie irlandaise (reine guerrière, voyante et paysanne) ;
  • trois dieux celtiques fondamentaux, Lúgh, Daghda, Ogme ;
  • la déesse Wiccane a trois aspects : fille, mère, épouse ;
  • trois éléments Douar (la terre), Dour (l’eau), Tan (le feu) .

Les significations du triskel dans les cycles humains

Voyez comme les interprétations plus générales de ce symbole celtique parlent à notre inconscient collectif :

  • lever du soleil, zénith, coucher ;
  • cycle de la vie : enfance, vie adulte, vieillesse ;
  • croissance personnelle, développement humain, expansion spirituelle ;
  • passé, présent, futur ;
  • Esprit, l’Âme, Corps ;
  • sommeil, rêve et éveil ;
  • trois phases lunaires ;
  • création, préservation, destruction.

Conclusion

Symbole druidique ou emblème breton, le triskel a parcouru le temps et l’espace avec endurance. Inspirant ceux qui ont croisé sa route, il est devenu universel. Faisons de même, accordons-lui une place près de nous.

Sources : le triskèle et Mythologie celtique

Ces articles pourraient aussi vous intéresser : (à venir)

A propos de Marie

La nature et sa mystérieuse harmonie me fascinent. Rédactrice Web SEO, je vis aussi au cœur des terres les plus sauvages de Bretagne, les Monts d'Arrée. C'est dire si je suis aux avant-postes pour a̶t̶t̶r̶a̶p̶e̶r̶ ̶u̶n̶ ̶k̶o̶r̶r̶i̶g̶a̶n̶ ̶ décrypter les symboles qui nous unissent à l'Univers ! Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *