Symboles Egyptiens

10 symboles égyptiens et leur signification

symboles-egyptiens-signification

Connaissez-vous les plus célèbres symboles égyptiens et leur signification ? Dans cet article de blog, on vous parle de 10 symboles de l’Égypte Antique qui ont traversé les siècles : la Croix Égyptienne, le Pilier Djed, le Ka, le Ba, le Pschent, l’œil d’Horus, le Soleil Égyptien et bien d’autres.  

Mais avant ça, on vous explique pourquoi l’étude et la compréhension des symboles égyptiens est si complexe.

C’est parti ?

Vous pourriez aussi aimer notre article : « Pourquoi les symboles égyptiens fascinent-ils autant ? »

Les symboles égyptiens ont des significations mystérieuses

Voici les sources : 

Heike Owusu, Les Symboles des Égyptiens (Voir chez l’éditeur Guy Tredaniel)

Robert-Jacques Thibaud, Dictionnaire de mythologie et de symbolique égyptienne (Guy Trédaniel)

  • Lexique hiéroglyphique de la Bibliothèque Nationale de France (ici)
  • Cambefort Yves. Le scarabée dans l'Égypte ancienne. Origine et signification du symbole. In: Revue de l'histoire des religions, tome 204, n°1, 1987. pp. 3-46. (Persée)
  • La liste des hiéroglyphes égyptiens (en anglais sur wikipedia)
Imaginez une “civilisation magico-spirituelle” (Heike Owusu, Les Symboles Égyptiens) totalement différente de la nôtre.

Les hommes vouent une adoration sans limites à tout un panthéon de Dieux (plus d’un millier !).

Ils portent des amulettes pour se protéger des mauvais esprits.

Ils bâtissent des monuments gigantesques dont il décorent avec précision et finesse les murs de symboles mystiques et mystérieux, et de dessins.

D’ailleurs, un œil comme le mien ne peut distinguer les symboles, les écritures et les dessins.

Oui, les hiéroglyphes sont des symboles, mais tous ne sont pas utilisés pour leur fonction symbolique (enfin je pense).

Pour expliquer plus simplement, les hiéroglyphes, qui sont des représentations symboliques, peuvent être (source : ancienneegypte.com) :
  • un son, une lettre ou une syllabe = un phonogramme
  • un complément pour clarifier le sens d’une phrase ou préciser le genre d’une personne
  • un nombre
  • un mot complet = idéogramme
  • une notion plus complexe et abstraite, des savoirs certainement détenus par une élite religieuse (les voici nos symboles dans notre définition occidentale !).

C’est cela qui rend si complexe l’analyse des symboles de l’ancienne Egypte !
Pour que vous compreniez mieux, voici un exemple parlant.

Dans le lexique hiéroglyphique de la Bibliothèque Nationale de France, page 35, on retrouve le célèbre symbole de vie égyptien.
croix-ankh-origine
On peut voir qu’il se lit “cnh” (ne me demandez pas comment ça se prononce, d’accord ?!!).

C’est donc un hiéroglyphe. Mais cette Croix Ansée se retrouve sur de nombreuses stèles, fresques et gravures dans les mains de Dieux qui la tendent parfois à la bouche d’humains.



Ainsi, celle que l’on nomme la Clé de Vie est bien plus qu’un phonogramme (= un son). On reviendra un peu plus tard sur sa signification.

A travers cet exemple, on peut en déduire que certains hiéroglyphes sont des symboles spirituels chers aux égyptiens, et d’autres non.
En ce qui concerne la civilisation égyptienne, impossible de ne pas se demander si les égyptologues ont vraiment tout compris.

Champollion, l’inventeur de l'égyptologie et le premier à avoir décrypté les hiéroglyphes, a-t-il vraiment trouvé les bonnes réponses ?

D’où vient la signification des symboles sacrés égyptiens ?

Sont-ils explicités par ceux qui les ont tracés ? Ou est-ce des interprétations ?

Ne sont-ils pas trop abstraits pour nous, occidentaux du 21e siècle totalement déconnectés de la spiritualité, et héritiers d’une civilisation judéo-chrétienne monothéiste ?

Nous ne le saurons certainement jamais.

Dans cet article sur la signification des symboles égyptiens, je vous donne des informations trouvées dans des livres publiés ou sur des sites fiables. Mais pour moi, le mystère reste entier et je ne prends pas tout au pied de la lettre...

Les symboles de vie et d’éternité des égyptiens

Les Égyptiens sont connectés aux énergies de la vie et croient en l’éternité. Pour eux, la mort n’est nullement une fin. En effet, ils pensent qu’après la mort de leur corps physique, leur Akh (esprit après la mort) et leur Ba (âme) rejoignent l’au-delà, le domaine d’Osiris…à condition de respecter certains rites funéraires (le mythe d’Osiris et le mythe solaire).  

Sur terre, ils vénèrent le Scarabée, symbole de l’être et du devenir, mais aussi de la terre fertile. A leur mort, des symboles essentiels les accompagnent vers l’éternité : la Croix Ankh, l’anneau Schen ou encore le Noeud d’Isis

  ankh1

Nom : Croix Ankh

Synonymes : Croix de Vie, Croix Égyptienne, Croix du Nil, Clé de Vie


Représentations : cette croix ansée se compose d’un T surmonté d’un ovale.
Certains observateurs y voient la combinaison du symbole de l’homme (la représentation phallique) et du symbole de la femme (l’ovale, en représentation du vagin).
Pour d’autres, la croix de vie égyptienne pourrait être une sandale.
Enfin, on note ses similitudes avec l’anneau schen.  

Origines, significations, utilisations : les égyptologues n’ont pas pu dater ce symbole, ni même expliquer clairement sa signification.
Ce qui est certain, cependant, c’est que la Clé de Vie est représentée sur de nombreuses fresques et monuments. La plupart du temps, on la retrouve dans les mains de Dieux (souvent Ra, Isis et Osiris), de pharaons ou de personnalités au rôle important dans la société.
Ceux-ci la portent à leur bouche.
Pourquoi ?
La principale théorie est que ce symbole représente la Vie, tant dans sa dimension purement physique (symbole de l’eau, du soleil, etc.) que dans sa dimension spirituelle (Clé pour passer dans l’au-delà, pour rejoindre la vie éternelle, puisqu’on retrouve le Ankh dans des sarcophages).

La Croix de Ankh aujourd’hui : Si la Croix Ansée est tellement appréciée aujourd’hui par les amoureux des symboles, les chercheurs de sens, ou les adeptes du New Age c’est qu’elle représente la Vie, la Sagesse, mais aussi l’union Homme / Femme (ou Terre / Ciel).

Sources :
https://www.nps.gov/afbg/learn/historyculture/ankh.htm
https://www.learnreligions.com/ankh-ancient-symbol-of-life-96010
anneau chen schen anneau
Nom : Tet  

Synonymes : Tyet, Tet, Tit, Tat, That, Thet, Noeud d’Isis, sang d’Isis

Représentations :le Noeud de Tyet ressemble un peu à une croix de ankh, mais avec les “bras” à la verticale. Il est, lui aussi, surmonté d’un ovale. La plupart des amulettes retrouvées sont gravées de hiéroglyphes.

Origines, significations, utilisations :
On trouve mention de ce symbole dans la formule 156 du Livre des Morts (un ensemble de papyrus qui explique des rites funéraires pour passer de la vie terrestre à la vie dans l’au-delà):

« Tu disposes de ton sang, Isis, tu disposes de tes charmes, Isis, tu disposes de ta magie, Isis. L'amulette est la protection de ce grand dieu, qui réprime celui qui lui cause du tort. »  

Selon de nombreuses sources, le Tet pourrait ainsi être une amulette de protection que l’on retrouve dans les tombes, au cou des cadavres. Certains pensent que cette amulette permet de libérer son âme pour rejoindre l’éternité. C’est donc un symbole de résurrection.  
Cette interprétation est liée au mythe osirien. En effet, Isis, sœur d’Osiris, retrouve le corps de son frère assassiné et le momifie avec des cordes. Ce mythe fait de dette célèbre déesse une guérisseuse, mais aussi la protectrice des défunts.  
En jaspe rouge, elle représente le sang d’Isis (mais également les cycles menstruels féminins).  
Notez que l’on retrouve ce symbole sur de nombreux bas-reliefs et pylônes. Il est souvent associé au pilier Djed.
anneau schen egypte

Sources :  
https://ancientegyptonline.co.uk/tjet/  
https://www.metmuseum.org/art/collection/search/548207
https://blogostelle.blog/2018/05/28/egypte-ancienne-deesse-isis-soleil/

Nom
: Anneau Schen

Synonymes : anneau chen,

Représentation : ce symbole est un cercle accolé à une barre horizontale.

Origines, significations et symbolisme :
En Egypte Antique, l’anneau chen a pris peu à peu une place importante dans la vie du peuple (il aurait d’abord été seulement utilisé par les rois et pharaons). En effet, on a retrouvé des bijoux-amulettes comme des bagues et des pendentifs représentant cet anneau, dans des tombes de citoyens lambda.
Des études approfondies ont été menées pour connaître la place du cercle dans la vie des égyptiens (source anglophone). Les conclusions montrent que le cercle signifie l'éternité, la continuité, mais aussi le soleil. Il semble même que certaines chambres funéraires ont été bâties selon la forme de l’anneau schen.

La plupart du temps, l’anneau schen était représenté au-dessus d’Horus, ou dans ses griffes, en signe de protection sur terre comme dans l’au-delà.

Sources :
http://www.globalegyptianmuseum.org/glossary.aspx?id=348
https://symbolsage.com/shen-ring-ancient-egypt/
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Egyptian_hieroglyphs#V9
scarabee egypte

Nom
: Scarabée Egyptien Synonymes : bousier égyptien, Dieu Khepri

Représentations : il peut être représenté avec des ailes et des serres (ce symbole est en lien avec Horus, le dieu faucon), ou avec ou sans cercle au-dessus de sa tête. On le retrouve comme emblème royal, en bijoux notamment.

Histoire : le dieu Khepri à tête de scarabée est né de lui-même (selon les textes des pyramides). En effet, selon une théorie, les égyptiens auraient pu penser que ces animaux se fécondent eux-mêmes (alors qu'ils s'enterrent pour s'accoupler). Il est un symbole essentiel chez les égyptiens et souvent associé à Osiris ou à Horus (le plus souvent) .

S'il revêt une telle importance, c'est qu'il symbolise la terre. Il est même la terre elle-même. Le boursier, en effet, est un animal étonnant qui nettoie les excréments (et protège ainsi les troupeaux de la multiplication des parasites), et qui fertilise les sols par sa digestion . Or, qui a t il de plus important que des terres fertiles, gage de vie et d'abondance ?

Significations et symbolisme : terre (signification hiéroglyphique), être et devenir, créateur d'ordre ⇒ d'où sa classification dans les symboles de vie égyptiens

Ce symbole aujourd’hui : Le symbole scarabée est apprécié de nos jours pour la beauté de ses représentations. Avec ou sans ailes, avec ou sans couleurs, il est l'un des plus célèbres symboles d'Égypte antique.

Sources complémentaires : Cambefort Yves. Le scarabée dans l'Égypte ancienne. Origine et signification du symbole. In: Revue de l'histoire des religions, tome 204, n°1, 1987. pp. 3-46. (ici)

Les symboles égyptiens de l’Être

Les Égyptiens pensent que l’être humain est composé de plusieurs parties distinctes (Source) : le nom (Ren), le coeur (Jb), l’ombre (Shuyet), la personnalité (Ba), l’énergie vitale (Ka), le moi immortel après la mort (Akh), le corps physique (Khat). Je vais vous parler des 3 que je considère comme les plus essentielles. 

ka symbole ka egypte
Nom : Ka

Synonymes : énergie vitale égyptienne, force vitale

Représentations : le Ka est représenté par deux bras levés vers le haut. Selon certains observateurs, cette posture a un but défensif contre les forces négatives.

Origines et significations :
Ka est un roi mythique qui aurait existé avant la réunification de la Haute et la Basse Egypte par Narmer et Scorpion.

Mais pour les générations suivantes, le KA Egyptien est en quelque sorte l’aspect spirituel du corps, une connexion entre le corps et l’esprit. Métaphoriquement, les égyptiens disaient “aller vers son KA” pour parler de la mort.

Il est généralement représenté comme dans l’illustration ci-dessus : au-dessus de la tête, comme la protection divine d’une personne.

Cette énergie vitale survit après la mort et accompagne la personne dans l’au-delà.

Sources :
https://symbolsage.com/ka-egyptian-mythology/
https://www.britannica.com/topic/ka-Egyptian-religion
akh

Nom : Akh

Synonymes : Ibis sacré

Représentations : le Akh est généralement représenté sous la forme d’un ibis.

Origines, significations : le verbe “Akh” signifie “être efficace, être brillant”. Les anciens égyptiens pensaient que le Akh était une partie de leur esprit, créé immédiatement après leur mort. Le Akh permettait au défunt de se défaire de la contrainte du corps physique. En effet, après la mort, l’esprit du Akh peut vagabonder sur Terre. Il est éternel.

C’est pourquoi ce symbole jouait un rôle essentiel dans les rites funéraires de l’ancienne Egypte.

Sources :
The function and symbolism of the Akh in Ancient Egypt, (source)
https://www.britannica.com/topic/akh
ba egypte

Nom : Ba

Synonymes : Oiseau-âme, Oiseau-Ba

Représentations : le BA est représenté généralement de deux manières. On le retrouve d’abord sous la forme d’un oiseau à tête humaine, mais également sous la forme d’une cigogne africaine.

Origines, significations : Comme nombre d’autres symboles, le BA aurait d’abord été la manifestation de l’esprit d’un dieu, avant que les égyptiens ne considèrent que chaque être humain possède son Ba.

Le Ba appartient à l’être humain dès sa naissance ; c’est en quelque sorte sa personnalité, son âme. Mais, il ne se manifeste qu’après la mort.

Cette partie de l’être a le pouvoir de se manifester sous la forme souhaitée. Ainsi, après la mort, le Ba permet au défunt de se déplacer.

Sources :
https://mcclungmuseum.utk.edu/1993/11/01/ba-bird/
https://www.britannica.com/topic/ba-Egyptian-religion

Les symboles sacrés dans l’Égypte Antique

oudjat
Nom : Oeil d’Horus

Synonymes : Oudjat, Udjat,

Représentations : ce symbole est représenté sous la forme d’un œil avec un sourcil et des tracés en dessous dirigés vers la droite (l'œil de Ra est orienté vers la gauche et représente le soleil).

Origines, significations : difficile de parler de l’Oeil d’Horus sans aborder l’histoire du Dieu Horus, fils d’Isis et d’Osiris. Le mythe raconte qu’Horus s’est battu pour récupérer le trône contre Seth. Ce dernier lui a arraché un œil, dispersé en 6 parties.

C’est ainsi que l’Oudjat est considéré comme un symbole du sacrifice, mais également de la santé, de la régénération, de la sagesse, de la victoire du bien sur le mal ou de la prospérité. On l’associe souvent à la lune.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que ce symbole est l’un des plus représentés sur les fresques et peintures, parfois avec l'œil de Ra.

Aujourd’hui, on l’utilise comme amulette de protection.

On dit même qu’il est utilisé en mathématiques comme système de mesure.

Plus étonnant encore, certains pensent qu’il existe un lien entre l'œil d’horus et la glande pinéale (le 3e œil !).

Sources :  
https://www.givemehistory.com/the-eye-of-horus
pilier djed

Nom : Pilier Djed

Représentation : le Djed est un pilier qui repose sur une base. Sa partie principale, le “tronc”, est parfois annoté avec des hiéroglyphes. Plus haut, on remarque quatre bandes horizontales puis la partie haute, verticale.

Origines, significations :

Sa présence est attestée dès l’origine de la civilisation égyptienne (dans les textes comme en gravure). Les égyptologues lui ont d’abord donné une signification agricole (un arbre ? une gerbe de céréales ?) avant de penser qu’il représentait la fertilité (forme phallique) . Mais sa présence dans de nombreux complexes funéraires, puis sous forme d’amulettes, rend sa définition difficile à établir.

Il semblerait que les égyptiens l’utilisaient lors de rites annuels ou pour célébrer les 30 ans du règne d’un pharaon. Ainsi, les spécialistes en ont déduit que le Pilier Djed est érigé pour renouveler les forces divines. Il est symbole tant de régénération que de renaissance, mais également de stabilité et de puissance éternelle.

Autre signification : le pilier Djed pourrait symboliser la colonne vertébrale d’Osiris - et donc la victoire du bien contre le mal, car Osiris a battu son frère Seth- (on a retrouvé des Djed au fond des cercueils, au niveau de la colonne vertébrale des défunts).

Sources :
https://www.pharaon-magazine.fr/actualites/abydos/le-pilier-djed-l-trange-f-tiche-pr-historique
plume maat

Nom : Plume Maât

Représentations : ce symbole est une plume d’autruche. Il peut être représenté seul ou sur la tête de la déesse Maât, régisseuse de l’équilibre cosmique.

Origines, significations :
Pour comprendre la signification de son symbole, il est primordial de connaître la fonction de la déesse Maât. Cette dernière est le Ka de Rê, le Dieu Soleil. Elle est garante de la vérité, de la justice et de la pureté. Certains égyptologues considèrent même que l’ensemble de la société égyptienne est basée sur cette quête de l’équilibre.

Il est important de noter que la plume égyptienne est évoquée dans le célèbre Livre des Morts. A la mort du défunt, il existe ce qu’on appelle la “pesée du coeur” (première étape du jugement de l’âme) : le cœur du défunt est placé sur une balance, et son poids est comparé à celui de la plume de Maât.

Sources :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/maat/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jugement_de_l%27%C3%A2me_(%C3%89gypte_antique)

Conclusion : quels sont vos symboles égyptiens préférés ?

Vous pensez qu’on a oublié de parler d’un symbole ?

Dîtes-le nous en commentaire !

A bientôt,

Maude et Christophe

author-avatar

A propos de Maude

Co-Fondatrice de gaiamamart.com, je suis la principale rédactrice du site. Passionnée de géométrie et de symboles, j'ai hâte de tout partager dans ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *