Géométrie sacrée

La Géométrie Sacrée du Corps Humain

Nous sommes nombreux à nous questionner sur les liens entre géométrie sacrée et corps humain. Dans cet article, je recense plusieurs éléments qui révèlent la nature sacrée et géométrique du corps humain.

Ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est qu’on se rend compte que nous, les humains, avons des structures communes avec nombres d’éléments de la nature et de la vie. Nous ne sommes pas à part. Nous sommes Un avec la vie. 

Rendez-vous dans la boutique pour découvrir toutes nos décos autour de la géométrie sacrée.

Rapidement : c’est quoi la géométrie sacrée ? 

Tout d’abord, il faut savoir que la Géométrie Sacrée est une science qui étudie les formes, proportions et dimensions que l’on retrouve dans la nature à toutes les échelles (du monde microscopique à l’échelle de l’univers). 

L’objectif de cette étude est de trouver l’équation de la vie et de mettre en évidence les interactions entre tous les éléments de la vie. C’est aussi la quête de la formule de l’harmonie de la vie

Les chercheurs en Géométrie Sacrée pensent qu’il existe un ordre dans la création. 

Les liens avec l’Homme ? 

Ils sont évidents : l’espèce humaine n’est pas à part. La structure du corps est très proche de celle des végétaux ou des autres espèces animales. 

Le nombre Phi dans le corps humain

Phi, le nombre d’or, est un rapport qui date d’Euclide, célèbre mathématicien du IIIe siècle avant J.C. Il est étroitement lié à la suite de Fibonacci. 

Le nombre d’or est connu pour être la formule de l’harmonie. Il est même l’un des fondements de la géométrie sacrée. Ce rapport de proportion est égal à 1,618034.

Depuis des siècles, nombre de chercheurs ont étudié la présence du nombre d’or dans le corps humain

Il y a, bien sûr, Léonard de Vinci et son célèbre homme de Vitruve.

Mais il existe également d’autres scientifiques ou architectes qui ont recherché le nombre d’or dans le corps humain comme Le Corbusier ou  Adolf Zeising.

La proportion dorée dans le corps humain, illustration d’Adolf Zeising

Bien sûr, j’ai voulu vérifier moi-même avec un compas d’or 😉 

Un compas au nombre d’or

Le rapport entre l’avant bras et la main

Le nombre d’or de la main

La géométrie sacrée du corps humain dès le développement cellulaire

D’autres chercheurs en géométrie sacrée ont mis en évidence la présence de formes géométriques sacrées dans le corps humain, et ce dès la conception

Regardez cette illustration qui représente les premières heures d’un embryon.

L’embryon se transforme : 2 blastomères, puis 4, puis 8, etc.

Dans son livre L’Ancien Secret de la Fleur de Vie, Drunvalo Melchizedek explique qu’il existe des géométries dans ce développement

“au commencement de votre vie, vous n’étiez que formes géométriques…En fait, toutes les formes de vie -les arbres, les plantes, les chiens, les chats, tout ce qui existe -sont issues des mêmes géométries et modèles structuraux” 

Ainsi, l’embryon est composé certaines formes de géométrie sacrée : 

  • la vesica piscis dans le Zygote 
  • le tétraèdre (pyramide en volume) dans les 4 premières cellules (4 sommets)
  • le merkaba (star tetrahedron en volume) dans les 8 premières cellules (8 sommets)

Les géométries invisibles autour du corps humain 

Dans nombre de cultures ancestrales, l’humain n’est pas uniquement doté d’un corps physique, visible. 

Pour Drunvalo Melchizedek, chaque individu est doté d’un merkaba qui tourne autour de lui. 

Dans la tradition kabbalistique, l’Homme est doté de centres énergétiques qui peuvent se représenter par l’arbre de la kabbale. 

Conclusion : l’Humain, un être géométrique

Vous l’avez compris, il existe des liens entre géométrie sacrée et corps humain, aux niveaux visibles comme invisibles. 

author-avatar

A propos de Maude

Co-Fondatrice de gaiamamart.com, je suis la principale rédactrice du site. Passionnée de géométrie et de symboles, j'ai hâte de tout partager dans ce blog.

Back to list

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *